Accueil Etablissement Historique

Historique

Un peu d’histoire

L’école Saint-Germain de Charonne a été fondée en 1866 à la demande du curé de la paroisse de Charonne.
Celui-ci demandait depuis plusieurs années aux Frères des Écoles Chrétiennes de venir ouvrir une école. II connaissait bien leur réputation d’excellents pédagogues.

L'école fut ouverte rue Riblette. Elle avait deux classes. Le nombre d’élèves augmentant rapidement, elle déménagea rue Vitruve pour s’agrandir ( 1870), puis se transporta rue de Bagnolet (1873). Elle y restera 64 ans, jusqu’en 1937,avant de traverser la rue, pour s’installer sur un terrain alors acquis par la paroisse. C’est sur ce terrain, rue des Prairies, juste derrière l’église, que l’établissement se dresse encore aujourd’hui. Une extension fut réalisée en 1977 (le bâtiment de l’actuel collège), puis en 1994,une construction de onze salles. C’est un ensemble école et collège qui accueille 28 classes et 700 élèves. De 1866 à 1986, pendant 120 ans, l’école a été dirigée par des Frères. Parce qu’ils ne sont plus assez nombreux, ils ont dû se retirer. L’école reste néanmoins sous leur Tutelle. C’est à dire que les frères en association avec les responsables actuels de l’établissement participent à ses choix pédagogiques, à sa vie spirituelle, au suivi de son organisation économique.

Jean-Baptiste de la Salle et les frères des écoles chrétiennes

1651: Naissance de Jean-Baptiste de La Salle à Reims.
1676 : II est ordonné prêtre.
1680 : II réunit /es maîtres d’école fondation de l’Institut.
1684 : II distribue ses biens aux pauvres
1689-1710: Période intense de fondations d’écoles.

Un éducateur de génie

Jean-Baptiste de LA SALLE fut un novateur en pédagogie. Surtout, il sut rassembler et généraliser les trouvailles de ses devanciers. II n’hésita pas à rompre avec les habitudes de son temps.

Ses principes

Le caractère global de l’Éducation (à la fois chrétienne, intellectuelle, pratique, morale). L’importance des bases que sont la lecture, l’écriture, le calcul, enseignés comme des apprentissages en tenant compte du rythme de chacun.

Les principales innovations

  • L’enseignement simultané. Dans les classes des Frères, les élèves sont groupés par niveau.
  • Les épreuves de contrôles mensuels, harmonisées et personnalisées
  • L’apprentissage de la lecture dans la langue maternelle
  • Le sens pratique de l’enseignement
  • Une sérieuse formation des maîtres, à la fois, chrétienne et pédagogique.
  • L’éducation de tout un peuple et non plus des seules élites